Organiser son voyage à La Réunion : nos conseils

Où se loger ? Quel budget prévoir pour les repas ? Comment se déplacer sur l’île ? Quelles sont les visites immanquables ? Pas de panique, nous vous donnons tous les trucs et astuces pour bien organiser votre voyage à La Réunion.

Été austral ou hiver austral : quand partir à La Réunion ?

Contrairement à la France métropolitaine, il n’y a que 2 saisons à La Réunion : l’été austral et l’hiver austral.

Été austral : de novembre à avril

Très chaude et humide, c’est la saison idéale pour la baignade dans les cascades, la plongée sous-marine dans les lagons et les activités nautiques en tout genre qui ne sont pas concernées par la crise requin (canyoning, stand-up paddle, pêche au gros, kitesurf, jet ski…).

Senteur Vanille se trouve à quelques minutes en voiture de la station balnéaire de Saint-Gilles les Bains ; non loin donc, de la plage de Boucan Canot et des lagons de L’Ermitage et de La Saline.

Hiver austral : de mai à octobre

C’est la période fraîche. Dans les bas, les températures restent encore relativement élevées, mais il est conseillé de prévoir des vêtements chauds (polaires, manteaux coupe-vent, bonnets, écharpes, gants…) si vous envisagez de séjourner dans les hauts, aller camper dans les cirques ou faire des randonnées dans les célèbres Piton des Neiges et Piton de La Fournaise.

Parmi les plus beaux points de vue de l’île, Senteur Vanille est proche du Piton Maïdo : sommet montagneux sacré patrimoine mondiale de l’Unesco et dominant le célèbre Cirque de Mafate à plus de 2000 mètres d’altitude. Nous vous expliquerons comment vous y rendre avec plaisir !

Se loger à La Réunion : que choisir ?

Hôtels, gites, chambres d’hôtes, location saisonnière, airbnb… question logement, vous avez l’embarras du choix à La Réunion !

A Senteur Vanille, nous vous proposons des habitations à mi-chemin entre les maisons de location et les hébergements insolites : l’occasion pour vous de vous ressourcer en pleine nature sans compromettre votre confort et votre autonomie. Nos meublés de charme vont de l’appartement intimiste à la villa créole traditionnelle ouverte sur le verger, en passant par nos lodges d’inspiration sud-africaine avec vue sur mer. Pour en savoir plus sur nos tarifs, c’est par ici.

Se nourrir à La Réunion : quel budget prévoir ?

Les fruits et légumes du marché : très abordable

Partir à La Réunion, c’est aussi une expérience culinaire à part entière et ce n’est pas à Senteur Vanille qu’on vous dira le contraire : il n’y qu’à tendre la main pour pouvoir goûter les nombreux fruits et légumes exotiques dont l’île regorge.

Tous les réunionnais vous le diront, le meilleur moyen pour trouver des beaux fruits et légumes à petits prix, c’est le marché. Vous en trouverez partout sur l’île, le plus connu étant le marché forain de Saint-Paul, qui a lieu le vendredi toute la journée jusqu’au samedi matin. Comptez entre 15 et 20€ pour un très gros panier de fruits et légumes péi bien rempli (n’hésitez pas à négocier).

A Senteur Vanille, vous pourrez découvrir 17 variétés de mangues différentes ainsi que plusieurs fruits tropicaux (bananes, ananas, papayes, letchis, fruits de la passion…) dans notre verger de 8 hectares. Nous nous ferons un plaisir de vous faire la dégustation lorsque la saison le permet !

Les caris : très abordable

Pour vous imprégner de la culture locale, rien de tel que de s’arrêter dans l’un des nombreux snacks que vous pourrez croiser, en ville comme en milieu rural, et de découvrir le cari (peut s’écrire aussi « carri » ou « carry »).

Ce plat traditionnel créole à base de viande ou de poisson, de légumes, d’épices péi et accompagné généralement de riz et de « grains » (lentilles ou haricots), ainsi que d’un « rougail » piment (condiment pimenté) est sans doute ce qui représente le mieux le métissage de l’île.

A la croisée de la cuisine malgache, chinoise, africaine et indienne, le cari rassemble les gourmands de tous horizons sous une même bannière. Parmi les caris les plus connus, vous pourrez goûter le célèbre « rougail saucisses », mais aussi : le « cari poulet », le « rougail boucané », le « civet zourite », le « massalé porc », le « rougail morue »… bref, il y en a pour tous les goûts ! Comptez entre 5 et 6€ pour une barquette de cari.

Restaurants : moins abordable

Pour les bistros et les bons restaurants, comptez entre 12 et 25€ le plat. Les pourboires sont appréciés mais non obligatoires.

L’alimentation en grande-surface : plus coûteux

Parce que La Réunion est une île, la majorité des produits importés du quotidien sont plus chers qu’en France métropolitaine. L’écart peut être de quelques centimes de différence seulement, tout comme il peut être de 3 fois plus cher. C’est notamment le cas des produits d’hygiène et de la viande importée. Pensez-y avant de planifier votre séjour à La Réunion ! Pour vous aider à budgétiser votre voyage, vous pouvez consulter le comparatif réalisé par Imaz Press Réunion entre les supermarchés réunionnais et métropolitains concernant les prix pratiqués sur certains produits de première nécessité ici.

Attention, si vous avez des courses à faire, sachez qu’à La Réunion les magasins, supermarchés et centres commerciaux ferment assez tôt. La plupart des boutiques ferment vers 17h et les grandes surfaces entre 19h et 20h30 en semaine.

Se déplacer à La Réunion : quels transports privilégier ?

A La Réunion, pas de métro, pas de tramway ni de RER ! Les réunionnais se déplacent généralement en voiture ou en bus sur les grandes distances et en vélo ou à pied sur les petites distances. Vous trouverez aussi des taxis, mais ils coûtent excessivement cher !

Les bus : très abordable

Si vous avez un budget réduit pour vos vacances à La Réunion, optez pour les bus ! Très prisés par les réunionnais, les bus sont assez nombreux et desservent plutôt bien l’île, même jusque dans les hauts (vous pouvez tout à fait vous rendre à Mafate en bus). Comptez environ 1€ pour les petits trajets, et environ 5 à 10€ pour les gros trajets en Car Jaunes qui desservent toute l’île.

A Senteur Vanille, un arrêt de bus tout proche vous permettra vous déplacer facilement, que vous souhaitiez aller à la plage ou en montagne.

La voiture : abordable

Si vous avez la bougeotte et que vous souhaitez alterner entre la baignade détente dans les lagons et le bivouac dans les cirques en toute autonomie, nous vous conseillons fortement de privilégier la voiture.

L’usage de la voiture est en effet peu coûteux à La Réunion. Le prix du carburant est le même dans toutes les stations ; le diesel est beaucoup moins cher qu’en France métropolitaine et l’essence un peu moins chère. Notez qu’il y a des pompistes dans toutes les stations pour faire le plein à votre place (sauf à partir d’une certaine heure le soir dans les stations 24/24h, où vous vous servez vous-même comme en métropole) ! Quant au parking, le prix en ville peut varier mais il est souvent de l’ordre d’1 ou 2€ de l’heure et gratuit le week-end et le soir en semaine.

Le stop : une option à envisager !

Si vous avez l’âme d’un aventurier, vous pouvez également vous la jouer trekker jusqu’au bout et vous déplacer sur l’île en stop ! Très courant à la Réunion, ce mode de déplacement ne vous coûtera rien et vous permettra de faire connaissance avec la population locale d’une manière originale.